Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Architecture classique
Image Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque (elle.fr) rencontre le fondateur du lacanisme dans les années 60. Le saviez-vous ? Elle est la créatrice du cercle baptisé Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Diplômée en Lettres, Antoinette Fouque a d'abord exercé la profession d'enseignante.

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque s’est engagée dans toutes les causes pour les droits des femmes. Avec le Mouvement de libération des femmes lors d’une manif parisienne, elle agite la banderole : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». La militante s'exprime à l'ONU et sur toute la planète pour défendre la cause des femmes. Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger dans le monde telles que la Catalane Eva Forest et la Kurde Leyla Zana.

Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix d'enregistrer le MLF sous la forme d’une association, à la fin des années 70. Le MLF a été fondé afin d'éviter une récupération politique. Cette militante a combattu toute sa vie pour que le droit des femmes avance. Antoinette Fouque se met en retrait du Mouvement de libération des femmes lors de son départ aux Etats-Unis au début des années 80. Le mouvement est à cette période en proie à des querelles internes et perd de l’influence.

Toute la littérature féminine du moment est présentée dans sa première boutique parisienne, ouverte à Saint-Germain-des-Prés. Sa société d'édition permet à Antoinette Fouque de valoriser la création féminine. Les lecteurs ont découvert de nombreux auteurs grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui présente des centaines d'ouvrages dédiés à la pensée des femmes. Dès 1973, cette femme de lettres crée sa maison d'édition, appeléeLes Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes à Paris, Lyon et Marseille.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Antoinette Fouque étudie en premier lieu dans sa région d'origine puis gagne Paris pour étudier les Lettres. Elle se marie avec René Fouque quand elle est encore à l'université. Elle passe une enfance paisible dans la cité phocéenne. De ses années passées dans un quartier populaire, elle gardera jusqu'à sa mort un enracinement politique marqué à gauche. En 1964, Antoinette Fouque donne naissance à sa fille, elle ressent dès lors les obstacles qu’une femme rencontre quand elle doit assumer ses statuts de mère et d’épouse alors qu'elle a une profession.

Durant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, Antoinette Fouque met en place l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par la militante soutient la gauche, qui relaie le combat pour les droits des femmes. Membre la commission des droits de la femme au parlement de Strasbourg, Antoinette Fouque assure la vice-présidence.